Né en 1973, Stéphane Barbier réalise ses premières images à 17 ans, inspiré par la découverte du courant de la photographie dite humaniste d'après-guerre.
Photo-journaliste depuis 1990, successivement au sein des rédactions des quotidiens de presse régionale Le Dauphiné Libéré, La Provence et Midi Libre, il est installé à Nîmes depuis 1999 où il travaille pour ce dernier titre et collabore régulièrement avec la presse nationale, L'Express, La Croix, Libération, Le Monde...
Il a réalisé et publié, en compagnie du journaliste Adrien Boudet, plusieurs reportages en Afrique dont "Déforestation en forêt camerounaise" (Ushuaia magazine) et "Lac Tchad" (Midi Libre).
Il a participé à différents ouvrages publiés aux éditions de l'atelier Baie du Nîmois Bruno Doan - "Flamenco en flammes" de Jacques Maigne, "Gardon, Gardons" de Jacques Maigne et "Morantissime" de Jacques Durand - et aux éditions Actes Sud - "José Tomas Ramon" de Jacques Durand et "Royal de luxe" d'Odile Quirot et Jean-Luc Courcoult.
Il assure la réalisation d'affiches et visuels pour diverses compagnies théâtrales :
compagnie du petit Subito, Triptyk théâtre, Théâtre de Nîmes, "Blue potential" de Jeff Mills.
Photographe du festival " Les Suds" à Arles depuis 2007 en compagnie du confrère Florent Gardin.